Sociologue français. Directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication, il est spécialiste des médias, de l’espace public, de la communication politique, et des rapports entre sciences, techniques et société. Ses recherches contribuent à valoriser une conception de la communication qui privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie.
En 35 ans, Dominique Wolton a travaillé sur 10 domaines de recherche qui éclairent l’avenir. L’individu et le couple ; le travail ; les médias ; l’espace public et la communication politique ; l’information et le journalisme ; Internet ; l’Europe ; la diversité culturelle et la mondialisation ; les rapports sciences-techniques-société ; connaissance et communication. Tous ces thèmes, au cœur des débats contemporains, il les a le plus souvent abordés à contre-courant des idées du moment, témoignant de sa lucidité et de son intuition.

Ses recherches contribuent notamment à valoriser une conception originale de la communication qui privilégie l’homme et la démocratie plutôt que la technique et l’économie. Avec cette question fondamentale : comment cohabiter pacifiquement avec l’autre, aujourd’hui si proche grâce à la multitude des techniques, mais toujours aussi éloigné ? En repensant les rapports entre l’individu et le collectif, entre le même et le différent, il renouvelle la pensée politique à l’heure de la communication omniprésente.

Quelques ouvrages :

Entre février 2016 et février 2017, le pape François a accordé douze entretiens de deux heures au sociologue français Dominique Wolton qu’il a reçu à la résidence Sainte-Marthe au Vatican. L’essentiel de ces rencontres est retranscrit dans un livre. Plus que des révélations, l’ouvrage offre l’occasion de saisir en profondeur la vision que le pape porte sur le monde et sur l’homme…

Communiquer c’est autant partager ce que l’on a en commun que gérer les différences qui nous séparent. C’est pourquoi la communication devient une des grandes questions de la paix et de la guerre de demain.

 

Extraits

« La communication est une problématique de la cohabitation et du lien social, contemporaine d’une société de mouvement, d’interactivité, de vitesse, de liberté et d’égalité. »

« Les êtres humains souhaitent communiquer pour trois raisons. Partager. Convaincre. Séduire. Et très souvent pour les trois simultanément. »

« Plus on peut échanger facilement, plus on a envie de se voir physiquement. Tant mieux. Nous sommes des êtres sociaux, pas des êtres d’information. »

« La lenteur c’est le temps des hommes, la vitesse celui des techniques. »

« La communication c’est l’apprentissage de la cohabitation dans un monde d’informations où la question de l’altérité devient centrale. »

« Je vais vérifier sur Internet. Omniprésente, cette phrase traduit une immense naïveté sur la question de la vérité. »

« Internet, un moyen pour lutter contre cette nouvelle réalité : libres mais seuls. »

« Le journaliste n’est ni le copain du citoyen, ni le copain du pouvoir, ni celui du juge. »

« Le paradoxe ? C’est la victoire de l’information qui révèle cette difficulté croissante de la communication. »

« Deux idéologies menacent la communication : l’individualisme et le communautarisme. »

« Penser le passage de l’information à la communication, c’est détechniser la communication, remettre la technique à sa place. »